Perceval ou le conte du Graal de Chrétien de Troyes

 

 

Comme expliqué dans la présentation ce roman a été écrit en 1811, dans le cadre des aventures du roi Arthur et de la recherche du Graal , c'est dans ce roman la première fois qu'il cite le Graal.

Chrétien de Troyes est né aux environs de 1130. Il a écrit de nombreux romans chevaleresque en vers octosyllabiques. Ces aventures sont parfaitement réadaptées dans la littérature courtoise. Les héros sont souvent confrontés au difficile choix entre l'amour et le devoir moral de chevalier.

 

 

Quatrième de couverture

 

Chrétien de Troyes est, à la fin du XIIè siècle, le premier grand romancier français. Ses romans nous enchantent par l'évocation des merveilles et des aventures qui, au temps du roi Arthur, surviennent aux chevaliers de la Table Ronde. Chacun d'eux suit le cheminement et l'errance d'un jeune chevalier qui révèle sa vaillance, découvre l'amour, prend la mesure de son destin.

Dans le conte du Graal, Chrétien de Troyes est le premier à mentionner ce vase extraordinaire qui garde aujourd'hui encore son mystère et sa fascination. Perceval, lejeune naïf, sorti de sa forêt natale, découvre le monde, la chevalerie, la douce Blanchefleur. Il voit passer le cortège du Graal au chateau du Roi Pêcheur. Mais il ne pose pas la question salvatrice. Il repart, comme part à son tour Gauvain, pour une histoire sans fin.

 

 

Appréciations personnelles :

 

 

J'avais beaucoup entendu parler de cet auteur et que ces aventures des chevaliers de la table ronde étaient les meilleures qui furent écrites. Au terme de cette lecture, je ne parviens pas à effacer ma déception...

 

En effet, j'ai tout de même apprécier l'écriture qui s'est trouvé un peu plus évidente que ce à quoi je m'étais préparé; on ne lit pas un récit du XIIème siècle comme cela quand même..

Cependant, j'ai réellement trouvé cet ouvrage très brouillon. Bon, encore une fois je ne tiens peut-être pas compte du fait que cet auteur est totalement novateur pour son époque mais tout de même on passe du coq à l'âne sans aucun préambule et je ne parle même pas de cette aventure de Gauvain qui ne se termine pas...

 

Justement c'est Gauvain, pourtant pas forcément le héros dans cet ouvrage, que j'ai le plus apprécié. Il est courageux, fidèle à lui-même et à son roi et prêt à tout pour son honneur ou sa parole de chevalier. Ma déception par rapport à cette histoire vient peut-être de là, on ne sait absolument pas ce qu'il va devenir et mon intêret pour cette oeuvre s'en est trouvé échaudé.

 

Quant à Perceval , je l'ai véritablement trouvé excécrable. Hautain, fier et sans aucune jugeotte...Il m'a vraiment déçue , il ne correspond pas du tout à ce que j'en avais imaginé...Il est vrai que j'ai déjà beaucoup lu sur la légende du roi Arthur et que je connaissais déjà l'histoire mais je n'ai vraiment pas accroché à celle-ci.

 

Je n'ai jamais étudié , dans le cadre de mes études cette époque littéraire, ce qui fausse peut-être mon jugement mais je ne pense pas relire de si tôt cet auteur et les mésaventures de ces chevaliers malgré leur présence dans ma pile de livres à lire...

 

Une grosse déception pour moi qui pensé vraiment me plonger dans cette époque médiévale en compagnie des chevaliers de la table ronde...

 

 

 

NOTE : 6 / 10

 

 

J'ai réalisé cette lecture dans le cadre du challenge 1000 ans de littérature française, et je remercie Bookine pour le travail qu'elle réalise dans l'organisation régulière de chaque cession de ce challenge.

Je l'en remercie aussi car ce challenge me permet d'aborder des lectures qui ne me seraient jamais venues à l'esprit.

 

 

                                    

 

 

Retrouvez le bilan de cette première cession avec les avis sur les différents livres choisis, c'est ICI

 

 

 



01/10/2010
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Cache refresh
Cache refresh
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 185 autres membres