le cycle de Pendragon tome 4 Pendragon de Stephen Lawhead

 

 

Paru aux éditions Livre de poche en octobre 2007, première parution en juin 2002

"Quand Arthur était jeune, au début de son règne, il dut mener une longue guerre contre Twrch Trwyth, le sanglier noir..."

 

 

Quatrième de couverture

  

"Moi, Myrddin Emrys, je connais tous les récits perdus et ignorés, car j'étais auprès d'Arthur depuis le commencement. Et je me tenais à son côté en son heure la plus sombre. En un jour à nul autre semblable dans la longue histoire de notre race...un jour de duplicité, de terreur et de grande gloire. Oui ! De grande gloire. Car ce jou-là Arthur s'aquit le nom qu'il chérissait entre tous : Pendragon."

  

  

Appréciations personnelles :

  

C'est un retour en arrière que l'on réalise avec les souvenirs de Merlin qui retrace tous les grands ou petits évènements qui ont fait d'Arthur, selon lui, un grand roi pour la Bretagne. On retrouve donc certains personnages bien connus dans leur jeunesse et on en apprend plus sur la charmante mais aussi guerrière épouse du roi, Gwenhwyvar.

 

petit résumé

 

L'histoire ne se déroule pas dans une suite logique, en effet Merlin nous livre ses souvenirs selon leur importance dans l'ascension d'Arthur. Après quelques moments de l'enfance d'Arthur, Merlin nous dévoile comment Arthur a su gagner la confiance et le respect du peuple de sa bien-aimée Gwenhwyvar, le peuple d'Irlande. Puis le grand combat qu'Arthur doit mener afin de sauver l'île des Forts de la menace de deux nouveaux ennemis : la Peste et un sanglier barbare.

 

Dans ce récit, on apprend donc à beaucoup mieux connaître la fidèle épouse d'Arthur à qui jusque l'auteur n'avait pas consacré beaucoup de lignes. En effet, tout d'abord c'est son "pays" que l'on découvre lors du voyage d'Arthur en Irlande. Son caractère quelque peu affirmé lui donne une place de choix au côté de son roi. En effet, que ce soit envers les siens ou envers ces ennemis, Gwenhwyvar ne manque jamais d'exprimer son opinion et surtout son indéfectible soutien à Arthur. De plus, on comprend aussi beaucoup mieux pourquoi, elle fut nommée la reine guerrière, de part sa place lors des batailles et du terrible affrontement contre le Sanglier noir sur les terres de Bretagne.

 

Pour la première fois depuis le début de ce cycle de Pendragon, Merlin et Arthur doivent affronter un ennemi que l'on ne peut vaincre par l'épée. En effet, l'aide de Charris et d'un moine venu de l'Armorique sera précieuse face à cette hécatombeque qui décîme la Bretagne : la Peste.

 

A la fin de ce récit, nous aurons un petit prémice au dernier volume de cette saga. En effet, on découvre le Graal et sa tellement bénéfique action sur Arthur, le Pendragon de Bretagne.

 

La poésie dans l'écriture de l'auteur fait tout passer même les plus viles lacheté ou autres trahisons. Cet ouvrage est d'une très grande noirceur, en effet, le point de vue de Merlin atteint les frontières du désespoir en plusieurs épisodes de cette histoire. De plus, il accuse une très grande rancoeur à l'encontre de ceux qui trahissent Arthur ou qui fuient la Bretagne en proie à ces deux fléaux.

 

NOTE : 8 / 10



24/02/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Cache refresh
Cache refresh
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 185 autres membres