Millénium tome 3 : La reine dans le palais des courants d'air

 

 

Paru aux éditions Actes Sud en 2007

 

 

Quatrième de couverture

 

Que les lecteurs des deux premiers tomes de la trilogie Millénium ne lisent pas ces lignes qui suivent s'ils préfèrent découvrir par eux-mêmes ce troisième volume d'une série rapidement devenue culte.

Le lecteur du deuxième tome l'espérait, son rêve est éxaucé : Lisbeth n'est pas morte. Ce n'est cependant pas une raison pour crier victoire : Lisbeth, très mal en point, va rester coincée des semaines à l'hopital, dans l'incapacité physique de bouger et d'agir. Coincée, elle l'est d'autant plus que pèsent sur elle diverses accusations qui la font placer en isolement par la police. Un ennui de taille : son père, qui la hait et qu'elle a frappé à coup de hache, se trouve dans le même hopital, un peu en meilleur état qu'elle...

Il n'existe, par ailleurs, aucune raison pour que cessent les activités souterraines de quelques renégats de la Säpo, la police de sûreté. Pour rester cachés, ces gens de l'ombre auront sans doute intêret à éliminer ceux qui les gênent ou qui savent.

Côté forces du bien, on peut compter sur Mickael Blomvist, qui, d'une part, aime beaucoup Lisbeth mais ne peut pas la rencontrer, et, d'autre part, commence à concocter un beau scoop sur des secrets d'Etat qui pourraient, par la même occasion , blanchir à jamais Lisbeth. Mickael peut certainement compter sur l'aide d'Armanskij, reste à savoir s'il peut encore faire confiance à Erika Berger, passée maintenant rédactrice en chef d'une publication concurrente.

 

 

Appréciations personnelles :

 

 

Une fois que j'ai eu ce livre entre les mains avant de l'ouvrir, j'ai tout de même pris quelques secondes pour me dire que quoiqu'il se passe dans ce tome ce serait la dernière fois que je rencontrerais ces acteurs et c'est avec pas mal de mélancolie que je l'ai entamé. Et bien oui, on s'y attache à ces personnages : Mickael Blomvist et surtout Lisbeth Sallender, que l'on a abandonné dans un sale état à la fin du tome précédent.

 

Comme pour le second volume, les évènements s'enchainent, tout comme les pages d'ailleurs, à une vitesse époustouflante. On se plonge dans cette histoire toujours très noire où la tension devient quasiment palpable.

 

En effet, ici, notre petit duo, bien diminué par l'état de Lisbeth, va devoir affronter leur plus tenace et discret adversaire; c'est au sein des services secrets suédois qu'il va falloir trouver la solution pour lever les soupçons qui planent sur Lisbeth. Cette organisation a su se rendre invisible de tous et fonctionne en autarcie totale, cela ne va donc pas être facile pour notre talentueux journaliste et notre super fouineuse, hacker à ses heures de parvenir à faire sortir du trou ces spécialistes de la discrétion et surtout de trouver des preuves qui pourront les faire tomber.

 

 

Le vrai talent de cet auteur est de narrer cette enquête policière- tout de même un peu dans l'esprit du « grand complot »- d'une manière tout à fait réaliste. On est complètement dans l'histoire, on fait un peu partie des personnages, les mots sont tellement clairs et précis que l'on s'y croirait. De plus, bien à l'inverse du début du tome 1 où l'auteur avait mis beaucoup d'ardeur à nous planter le décor, dans ce dernier tome, rien n'est de trop, chaque mot apporte un vrai détail, une nuance importante pour la suite. En bref, Stieg Larsson est vraiment parvenu à m'embarquer dans son univers malgré sa noirceur et ses horreurs et c'est avec plaisir et un peu de tristesse que l'on termine cet ouvrage en se disant que c'était les derniers mots de cet auteur....

 

 

NOTE : 8 / 10

 



21/03/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Cache refresh
Cache refresh
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 185 autres membres