Le portrait de Dorian Gray

 

 

Paru aux éditions Folio classique en janvier 2009

 

 

 

Quatrième de couverture

 

Le héros de l'unique roman d'Oscar Wilde doit rester éternellement jeune : son portrait seul sera marqué progressivement par le temps, les vices, les crimes , jusqu'au drame final.

Dans ce chef-d'oeuvre de l'art fin de siècle (1890), l'auteur a enfermé  une parabole de relations entre l'art et la vie, entre l'art et la morale, entre le Bien et le Mal. Les apparences du conte fantastique, et du roman d'aventures, où le crime même ne manque pas, fascinent le lecteur ébloui par les dialoques étincelants de l'auteur de thêatre, les tragédie vécue par l'écrivain, le bagne, le déshonneur, la mort prématurée laissent ainsi, lisse et pur, son roman unique.

 

 

Appréciations personnelles :

 

 

J'avais beaucoup de curiosité pour cette oeuvre que j'avais juste aborder par quelques extraits en classe de première.Alors quand je suis tombé sur cette lecture commune, je me suis jetté sur cet ouvrage afin de le découvrir en bonne compagnie.

 

Lorsque j'ai abordé ce grand classique, je sortais d'une lecture de littérature jeunesse et j'avoue que la pume de l'auteur m'a un peu dérouté sur quelques pages; en effet, son style est très riche, complexe et plein de fioritures qui correspond tout à fait à l'époque. Après quelques pages, cela devient totalement évident et même très agréable car ce style correspond entièrement à la nature de notre personnage principal. Dorian Gray est un jeune homme plein d'innocence et de naîveté qui se laisse corrompre au fur et à mesure de notre lecture par son énorme vanité et de mauvaises influences.

 

Cet ouvrage est une éloge à la superficialité de la jeunesse dorée de l'époque. Da part sa jeunesse et sa beauté, Dorian Gray se permet toutes les cruautés et les débauches entrainant avec lui toutes les personnes qui le cottoient. J'avais lu que ce seul roman d'Oscar Wilde était une oeuvre de littérature fantastique, et il est vrai que la transformation de la peinture participe à cette impression. Cependant, je trouve que l'auteur porte un vrai jugement sur son époque et la société qu'il a fréquenté et à laquelle il a participé; on ne peut absolument pas catalogué cette oeuvre comme uniquement une oeuvre de littérature fantastique.

 

Le seul personnage qui ne soit pas méprisable dans ce récit est le peintre Basil Hallward qui est droit même s'il se laisse envouter par Dorian Gray, il garde les yeux ouverts sur la nature de son ami et tente jusqu'au drame de le prévenir et le sauver. Tous les autres et notamment Lord Henry Wotton ainsi que Dorian Gray, sont terriblement imbus de leur personnes, égoïstes et totalement vaniteux.

 

Ce récit fait partie des grands classiques de la littérature et je me suis retrouvée absolument envoutée par le style et cette histoire tellement réaliste malgré les bons mots et les jolies phrases.

Je pense que cette oeuvre fait vraiment partie des livres qu'il faut avoir lu au moins une fois dans sa vie et je suis même totalement persuadée qu'à chaque lecture de cette oeuvre , on doit redécouvrir des détails et l'apprécier encore plus ensuite.

 

 

NOTE : 8 / 10

 

 

Merci à Setsuka d'avoir organiser cette lecture commune qui était vraiment une idée fantastique. Découvrez aussi les avis de mes partenaires de lectures :

Setsuka
Frankie
Lexounet
Touloulou
Jana
Emilie
Amandine

 

 

 

                                             

Rendez-vous sur Hellocoton !



21/07/2010
8 Poster un commentaire
Cache refresh
Cache refresh
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 185 autres membres