La natte coupée

 

Paru aux éditions France Loisirs en mars 1983

 

 

Françoise Xenakis née Gargouil, le 27 septembre 1930 à Blois est une romancière et journaliste française.

Chroniqueuse littéraire au "Matin" où elle est chef du service " Romans et vie des Lettres", responsable du 3matin des livres", elle est également journaliste pour la presse écrite et télévisée. Elle est l'auteur de nombreux ouvrages comme Elle lui dirait dans l'île ou encore Regardenos chemins se sont fermés.

 

Quatrième de couverture

 

"Françoise Xénakis a écrit une oeuvre qui sans cesse sollicite le lecteur...

Un pouvoir lyrique et rongeur. Une manière d'écrire. Bien plus : une manière incomparable d'être."     Alain Bosquet, le Qotidien de Paris

 

Résumé

 

Dans un somptueux appartement parisien, une vielle dame ivre valse, valse jusqu'à épuisement. Celle que l'on nomme "Madame", une veuve richissime, est restée Ada la solitaire, Ada la sauvage.

Ada, une petite paysanne grecque chassée par sa mère après avoir mis au monde l'enfant de celui qui lui avait coupé sa natte en signe de possession et d'amour. Elle est aussi celle qui a jetté une malédiction avant de partir, en déposant un noeud de serpents sur le seuil de la maison familiale.

"Madame" ignotait tout de sa fille, Ada II , héroïne de la Résistance grecque contre les Allemands et qui a connu une fin terrible. Mais un jour, dans un restaurant, elle rencontre Mina, jeune et rousse, venue d'un pays de l'Est. Elle est aussitôt attirée par elle. Quand elle découvre que Mina est sa petite-fille, "Madame" s'enfuit et refuse à jamais de la revoir. Trois femmes "maudites" qui sèment la malédiction autour d'elles, à la fois monstrueuses et pathétiques, géniales et misérables...

Une oeuvre forte et violente comme une tragédie grecque.

 

Appréciations personnelles :

 

La première chose que je peux dire c'est que les pages de cet ouvrage tournent très rapidement et que l'on ne se rend pas forcément compte que l'on arrive à la fin de ce roman. Cependant, je sors assez perplexe de cette lecture, en effet, c'est pleine de contradiction vis à vis de l'histoire et surtout des personnages.

 

Au niveau de l'histoire, c'est un peu brouillon: enfin je m'explique. On passe de la vision du monde des trois héroïne et parfois on ne sait pas très bien de quelle Ada on nous parle. De plus, certains passages traînent en longueur et en détails insignifiants alors que pour d'autres c'est trop succint et on doit deviner beaucoup. Personnellement, j'ai trouvé cela assez troublant et cela a véritablement géné ma lecture.

 

Le personnage de Madame est aussi très troublant, à la fois vraiment pervers et méchant même si on peut comprendre certaines des raisons qui l'ont transfomé ainsi. On s'attache cependant à elle , enfin je vous le répète vraiment des sentiments très contradictoires. Il en est de même pour Mina, sa petite-fille.

Il y a beaucoup de passages assez trouble que je n'ai pas forcément compris, comme la véritable raison du suicide d'Ada II ou pourquoi Madame fait exploser certains appartements...

 

Un livre vraiment troublant dont une chose sort vérirablement du lot: l'écriture de l'auteure, Françoise Xeankis, qui est un vrai enchantement. Ce récit est en prose mais parfois on s'imagine que l'on lit de la poésie. J'ai été totalement séduite par son style et c'est sans aucune hésitation que je plongerai à nouveau dans un de ces récits.

 

NOTE : 6,5 / 10

J'ai découvert cet ouvrage et cet auteur dans le cadre du challenga ABC 2010 et je suis heureuse que ce challenge m'est poussé à ouvrir ce livre.

 

                                     



06/06/2010
1 Poster un commentaire
Cache refresh
Cache refresh
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 185 autres membres