La huitième couleur tome 1 de Terry Pratchett

 

 

Paru aux éditions L'atalante en janvier 2008

 

 

Quatrième de couverture

 

Dans une dimenion lointaine et passablement farfelue, un monde se ballade à dos de quatre éléphants, aux-mêmes juchés sur la carapace de la grande tortue. Oui, c'est le Disque monde.

Les habitants de la cité d'Ankh-Morpork croyaient avoir tout vu. Et deuxfleurs avait l'air tellement inoffensif, bonhomme chétif escorté par un Bagage de bois magique déambulant sur une myriade de petites jambes.

Tellement inoffensif que le Patricien avait chargé le calamiteux mage Rincevent de sa sécurité dans la cité quadrillée par la Guilde des Voleurs et celle des Assassins ; mission périlleuse qui devait les conduire loin : dans une caverne de dragons ; peut-être jusqu'au Bord du Disque.

Car Deuxfleurs était d'une espèce plus redoutable qu'on ne l'imaginait : c'était un touriste...

A la lumière de l'octarine, la huitième couleur, découvrez l'univers fantastique et cocasse de Terry Pratchett.

 

Appréciatons personnelles :

 

C'est dans le cadre d'une lecture commune que je me suis lancée dans cette découverte et j'en remercie l'organisatrice  Wilhelmina car cet ouvrage patientait dans ma Pile de livres à lire depuis trop longtemps...

 

C'est effectivement dans des aventures bien abracadabrantesques où l'on est embarqué avec ce livre. J'avoue être assez mitigé même si j'ai ressenti l'humour et si j'ai apprécié les deux personnages principaux, à savoir Rincevent et Deuxfleurs.

Je me sens mitigé car ce monde est très complexe et il est parfois très compliqué, il faut quelques paragraphes, de se situer dans cette lecture. En effet, on passe d'un monde à un autre sans aucun préambule, sans même se douter que l'on change d'univers. C'est à la fois déroutant et hyper-intéressant...

 

Nos 2 personnages principaux sont particulièrement attachants. Rincevent de par sa maladresse et son manque de magie, même ses pensées sont comiques et Deuxfleurs de par sa naïveté poussée à l'extême et son optimisme ; tous deux rendent cette lecture agréable et rapide.

 

Cependant j'ai eu un peu de mal à m'adapter à la plume de cet auteur, Terry Pratchett; en effet, surtout que je sortais d'une lecture particulièrement simple, il m'a fallu quelques pages pour saisir tous les jeux de mots et le vocabulaire "novateur" de cet auteur. Cependant une fois adapté, c'est agréable et on se prend très vite au jeu.

 

 

Ce premier tome est divisé en quatre chapitres et j'avoue que mon préféré est le troisième, celui avec les dragons...Il y a toujours autant d'humour etj'ai beaucoup apprécié, on retrouve nos deux héros dans un autre décor, ce qui est le cas dans chacun des chapitres.

 

Il m'est difficile de donner une note à ce récit et à véritablement être sûre de mon ressenti mais je pense que je lirai la suite car globalement, malgré quelques longueurs et la concentration qu'il faut pour saisir toutes les subtilités des mots, j'ai apprécié cette lecture qui ne ressemble à aucune autre ...

Je lirais donc le second tome des annales du disque-monde, à savoir  le huitième sortilège.

 

NOTE : 8,5 / 10

 

Passons maintenant à l'avis de mes partenaires de lecture :

 

Elizabeth-Bennet ici 

Wilhelmina ici

Djak ici

Erato ici

Nathalie ici

 

 

 

 

                      

Rendez-vous sur Hellocoton !



01/10/2010
6 Poster un commentaire
Cache refresh
Cache refresh
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 185 autres membres